Nouveau départ entre la BAD et l’Office des Routes

Après plusieurs missions d’évaluation effectuées par les experts de la Banque Africaine de Développement (BAD) et ceux de l’Office des Routes (OR) sur la route nationale n°1, le jeudi 21 mars dernier était marqué par la signature de l’aide-mémoire, étape décisive pour le projet de réhabilitation de la RN 1, partant de KINSHASA à NDJILI jusque BATSHAMBA sur 622 km.
Cette cérémonie a eu lieu dans la salle de réunion « Jean Baudouin» de la Direction générale de l’Office des Routes.

Pour rappel, le gouvernement de la République Démocratique du Congo avait adressé une requête à la BAD en vue du projet de réhabilitation de la RN 1, épine dorsale du développement économique du pays. La BAD avait analysé et a accédé à sa demande en organisant une série des missions d’évaluation avec l’Office des Routes sur la RN 1 pour réaliser des études environnementales et techniques nécessaires à la finalisation du projet. Ce qui marque la reprise formelle de relation entre l’Office des Routes et la BAD.

Signalons que les experts de la BAD vont soumettre à leur Conseil d’Administration, le rapport de mission, une étape primordiale pour le décaissement d’ici juin prochain, des fonds alloués au projet.
Dans le souci de relier tous les chefs-lieux des provinces à Kinshasa par des routes revêtues, la mission de la BAD a aussi intégré dans son projet, l’asphaltage de la RN 17, tronçon MONGATA-BANDUNDU Ville, long de 280 km.
Plusieurs recommandations formulées à l’Office des Routes par le Chef de mission de la BAD, M. Anatole BIZONGO, telles que la mise en place d’une unité de gestion de projet en vue d’élaborer les dossiers d’acquisition, les termes de référence, les appels d’offre.

Service Communication et Presse

---
-

Vidéos